Le sexe chez les tyrannosaures, ça se passait comment?

Dinosaure pénis, De l'importance de la parade

À quoi ressemblait une parade nuptiale de brachiosaures? Le rapprochement des cous créait-il de gracieuses figures caractéristiques de l'amour sauropode? Les scientifiques disposent de très peu d'indices pour étudier le comportement sexuel des dinosaures. C'est alors qu'une question saugrenue envahit mon esprit : comment cet animal gigantesque s'accouplait-il?

Le sexe chez les tyrannosaures, ça se passait comment?

Du fond de ma torpeur, je me transportais par la pensée millions d'années dans le passé, à côté d'un couple de brachiosaures sur le point de s'accoupler dans l'une des clairières d'une forêt jurassique.

Je n'arrivais pas à imaginer comment ils allaient s'y prendre. Le mâle enfourcherait-il la femelle? Par l'arrière? La queue ne gênerait-elle pas? En montant dans l'avion, j'embarquais avec moi ces questions captivantes. Les dinosaures étaient des vertébrés terrestres : ils avaient donc des relations sexuelles.

PHOTOS. Sexe : comment faisaient les dinosaures?

Au-delà, que dire? Très peu d'informations ont été recueillies sur la sexualité des dinosaures, peut-être parce que ce type de questionnement a longtemps été tabou ; de plus, cette problématique a dû sembler hors de portée de l'investigation scientifique! Comment, en effet, affirmer avec confiance quoi que ce soit sur le sujet?

  1. Comment les T-Rex faisaient-ils pour s'accoupler?
  2. Or, une équipe américaine a mis en évidence en chez ces derniers un type de tissu qui existe chez les oiseaux qui pondent, l'os médullaire qui permet le stockage de calcium : les spécimens robustes seraient donc les femelles!
  3. Comment les dinosaures s’accouplaient-ils? | molkky85.fr
  4. Sexe : comment faisaient les dinosaures?
  5. Le sexe chez les tyrannosaures, ça se passait comment?
  6. Comment les dinosaures s’accouplaient-ils? - Ça m'intéresse

Indices chez les oiseaux et les crocodiliens Pour autant, tout espoir n'est pas perdu. D'une part, quelques fossiles livrent des indices intéressants, tels que l'âge de la maturité sexuelle ou certains caractères sexuels secondaires des caractères jouant un rôle dans la parade nuptiale.

dinosaure pénis

On peut ensuite tester les hypothèses échafaudées à dinosaure pénis de l'étude des fossiles et des oiseaux ou des crocodiles actuels en mettant en images les modes d'accouplement envisagés. Le registre fossile nous renseigne très peu sur la sexualité des animaux. Parmi les rares traces, citons le cas de ces tortues mortes au cours de leur accouplement il y a quelque 47 millions d'années, ou encore celui de ce couple de requins brusquement enseveli pendant dinosaure pénis parade nuptiale il y a quelque millions d'années.

Malheureusement, aucun couple de dinosaures fossilisé pendant l'accouplement n'a jamais été découvert, et même les mieux préservés des fossiles de dinosaures ne portent aucun vestige des organes reproducteurs.

Un baiser cloacal? Pour en savoir plus sur les parties génitales des dinosaures, les chercheurs se sont donc tournés vers leurs parents actuels les plus proches : les oiseaux et les crocodiliens. Rappelons que les oiseaux sont des dinosaures aviens spécialisés dans le volbranche issue, il y a quelque millions d'années, de ces dinosaures non aviens que sont les théropodes dinosaure pénis prédateurs.

Ils étaient grands, ils étaient forts et ils se reproduisaient. Oui mais comment? Avec précaution, comme les porcs-épics!

Leur lignée est le seul groupe dinosaurien qui a survécu à la grande crise de la fin du Crétacé, il y a 65 millions d'années. En raison de ces relations de parenté, il est vraisemblable qu'un trait présent chez les oiseaux et chez les crocodiliens actuels l'était aussi chez les dinosaures non aviens. L'un de ces traits communs est le cloaque, ouverture postérieure constituant le débouché des voies à la fois intestinale, génitale et urinaire.

Les dinosaures avaient probablement aussi un cloaque.

Comment les dinosaures s’accouplaient-ils?

Dans ce cas, les organes génitaux des apatosaures dinosaure pénis herbivorespar exemple, n'étaient pas apparents, mais cachés dans le cloaque, lequel devait apparaître, vu de l'extérieur, comme une monuments de pénis sous la queue. La plupart des oiseaux mâles actuels n'ont pas de pénis dans leur cloaque.

Quant aux espèces aviennes dont les mâles sont dinosaure pénis d'un pénis, on constate que leurs lignées sont toutes raccordées à la base de l'arbre généalogique des meilleurs hommes de pénis. Selon Patricia Brennan, de l'Université du Massachusetts à Amherst, cette observation montre que les mâles des espèces aviennes archaïques étaient dotés d'un pénis, que nombre de lignées postérieures d'oiseaux ont perdu.

Or les crocodiliens mâles ont un pénis ; dès lors, il est à dinosaure pénis près certain que les dinosaures mâles en avaient un aussi. De plus, si l'on admet que l'appareil génital mâle des crocodiliens et des oiseaux reflète celui des dinosaures, alors le phallus de ces derniers était un organe unique et non double, muni d'un long canal conduisant le sperme.

Les dinosaures et le sexe (épisode 5) : Le T-rex, qui n'avait pas un caractère facile...

Sexes à déterminer La reconstitution des accouplements dinosauriens exige plus que la détermination des organes reproducteurs. Il importe en particulier de distinguer les sexes, ce qui, sans la possibilité d'examiner les organes génitaux, n'a rien de facile. Longtemps, les chercheurs ont tenté de les distinguer à partir des squelettes, mais la plupart des indicateurs de sexe ainsi proposés se sont révélés douteux.

Tel est le cas de la grande crête qui ornait le crâne des lambéosaures, herbivores d'il y a quelque 75 millions d'années.

La réplique d'un Tyrannosaurus Rex lors d'une exposition à Taipei, le 7 décembre Par derrière, sans doute. En somme, un orifice pour uriner, déféquer et se reproduire. Les paléontologues se contentent de deviner les positions sexuelles, la durée des rapports et les comportements des dinosaures.

Puisque les squelettes ne livrent pas d'indices concluants sur le sexe, que faire? Plus intéressant est le cas d'un tyrannosaure Tyrannosaurus rex, le plus grand des prédateurs théropodes étudié par Mary Schweitzer, de l'Université de Caroline du Nord, dont les restes fossiles comportaient de l'os médullaire. Le fait que M. Schweitzer en ait trouvé dans le fémur d'un tyrannosaure indique qu'il s'agissait d'une femelle gravide, et que du tissu médullaire accompagnait la gestation des théropodes, ancêtres des oiseaux.

dinosaure pénis

On a là un moyen d'identifier des femelles de dinosaures, du moins celles qui étaient gravides. Schweitzer pour estimer l'âge de la maturité sexuelle chez les dinosaures.

dinosaure pénis